Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Create an account

Fields marked with an asterisk (*) are required.
Name *
Username *
Password *
Verify password *
Email *
Verify email *
Captcha *
Reload Captcha

Togo/ Résolution de la crise. Gilbert Bawara prend le contre pied de Akufo-Addo sur la question fondamentale de l' Alternance. Featured

Written by  Oct 04, 2018

C'est en marge  de la 73e Assemblée générale des Nations Unies que la question a été posée au Président ghanéen sur la résolution de la crise togolaise.

Nana Akufo-Addo puisque c'est de lui qu'il s'agit, répondait chez nos confrères de France 24 que le Togo peut sortir de cette crise.

"Le pouvoir et l'opposition au Togo sont d’accord pour la limitation du nombre de mandats présidentiels mais la difficulté se trouve au niveau de la rétroactivité et ce que fera le président Faure Gnassingbé en 2020", a t-il indiqué.

Ces propos visiblement, n'ont été du goût des autorités togolaises. Gilbert Bawara n'a pas attendu pour répondre au Président Ghanéen.

 

 Le ministre de la fonction publique et porte-parole du gouvernement togolais dans une émission sur une radio locale s’est posé une question : « Quel est le fondement de cette préoccupation ? ».

 

Tout comme le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, Gilbert Bawara dit ne pas voir le rapport suite à la version de Nana AKufo Addo.

 

« Nous allons réaliser la réforme de la constitution dans le respect des principes et des normes de l’Etat de droit et de la démocratie. Les réformes constitutionnelles au Togo, en France, au Ghana obéissent à un certain nombre de principes et de normes bien connus », a-t-il répondu

 

Et de poursuivre que cela reste des débats politiques donnant droit à tout le monde de se prononcer.

 "Qu’il soit Togolais ou étranger et même qu’il soit chef d’Etat étranger le droit lui est donné de débattre de ces sujets politiques. Ce qui est important, c'est le respect des principes et des normes de droits" a fait savoir le ministre point focal du gouvernement au dialogue.

 

Des informations circuleraient que le Président ghanéen, l’un des deux facilitateurs de la crise politique togolaise, ne serait pas en auteur de sainteté avec le pouvoir de Lomé dans cette crise, une position qui n'arrangerait pas Faure Gnassingbé.

Selon les indiscrétions le ministre Bawara serait en visite au Ghana et l'on ignore pour quel motif

Cependant la mise en œuvre de la feuille de route recommandée aux autorités Togolaises a toujours du plomb dans l'aile.

L’opération  de recensement électoral se poursuit devant la facilitation de la CEDEAO impuissante et malgré les dénonciations de la conduite unilatérale du processus électoral que martèle coalition des 14 partis.

 

Narcisse Prince- AGBODJAN

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Calendrier

« October 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31