Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Create an account

Fields marked with an asterisk (*) are required.
Name *
Username *
Password *
Verify password *
Email *
Verify email *
Captcha *
Reload Captcha

Togo/ Le Front Citoyen Togo Debout, l'option des marches pour la libération des détenus politiques va se poursuivre. Les populations ont répondu massivement ce vendredi 05 Octobre 2018, à l' appel à manifester lancé par le Front Citoyen Togo Debout Featured

Written by  Oct 07, 2018

Les populations ont répondu massivement ce vendredi 05 Octobre 2018, à l' appel à manifester lancé par le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) en collaboration avec d' autres organisations de la société civile de défense des droits de l'Homme, pour dénoncer l' impunité et demander la mise en Liberté des détenus politiques qui croupissent encore dans les prisons.

Malgré la modification des  itinéraires de la marche faite par les autorités municipales d' une part et d' autre part l'arrestation de certains membres du Front Citoyen Togo Debout par la gendarmerie et relâchés par après la veille de la marche, les responsables de ce regroupement des organisations de la société acquis à la lutte démocratique au lendemain de la crise politique déclenchée depuis le 19 Août 2017 ont tenu cette manifestation qui a eu pour point de chutte Bè Dzifa- Kpota sans heurts.

Les responsables politiques  de la coalition des 14 partis notamment sa coordinatrice Mme Brigitte Kafui ADJAMAGBO- JONSHON et le chef de file de l’opposition Jean- Pierre FABRE au côté des organisateurs, étaient  

En première ligne de la foule qu’a drainée la manifestation pacifique et citoyenne du Front Citoyen Togo Debout, une foule qui scandait, brandissait des pancartes sur lesquelles on pouvait lire des écrits comme " Libérez tous les détenus politiques"

"Non à l'instrumentalisation de la justice par le RPT-UNIR" et " Application immédiate de la feuille de route de la CEDEAO", ceci pour exiger donc la libération des personnes arrêtées dans le cadre des manifestations politiques et qui sont toujours maintenus en détention en dépit des recommandations des mesures d' apaisements et martelée par la feuille de route de la CEDEAO.

La date du 05 Octobre choisie par le FCTD pour manifester cadre avec celle  mémorable du 05 Octobre 1990 marquée par un soulèvement populaire  qui a donné le ton à la lutte démocratique qui se poursuit jusqu' à ce jour  au Togo.

« Nous avons voulu à travers cette marche citoyenne pacifique dire non à tout ce que nous vivons dans ce pays. Non à la dictature, à la corruption, à la violation des droits de l’homme, non surtout à la détention arbitraire. Des citoyens togolais qui croupissent encore dans les prisons de la dictature », a déclaré le premier porte-parole du front citoyen Togo Debout, Pr David Dosseh.

 

" En dépit des mesures d’apaisements recommandées  par la CEDEAO pour qu’on puisse libérer sans délai les personnes détenues, force est de constater que rien n'est fait par  le pouvoir togolais qui  s’entête et démontre à suffisance qu’il a toujours la capacité de nuisance et de répression" a ajouté le Pr David Dosseh qui a lancé à cette occasion que cette première manifestation n’est que le début.

 

Le Front Citoyen Togo Debout  (FCTD) entend poursuivre les manifestations de rue jusqu'à la libération des détenus politiques, innocents  maintenus dans les geôles alors que les

 Miliciens qualifiés de groupes d’autodéfense, vus et filmés à visage découvert aux côtés des hommes en uniforme circulent librement au nez et a la barbe des paisibles populations a aussi  relevé  le premier porte parole du Front Citoyen Togo Debout.

Sur le sujet  du recensement électoral qui n'est pas passé sous silence dans les questions posées à lui, le Pr David Dosseh a estimé que l’opération d’enrôlement des populations sur les listes électorales devrait normalement se faire par la CENI Inclusive et l’appel au boycott lancé par la C14 a tout son sens.

Rappelons qu' ils sont encore nombreux dans les prisons, ces détenus politiques notamment le président du REJADD, Assiba JONSHON,  Foly Satchivi du Mouvement en " Aucun cas", Kokoroko Messenth et Joseph Eza du Mouvement " Nubueke" ,ce dernier dont la femme a lancé un cri de détresse a l' endroit des autorités Togolaises pour sa libération à la veille de cette manifestation tenue par le Front Citoyen Togo Debout.

 

Rene AMEOTO

Last modified on Sunday, 07 October 2018 04:09

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Calendrier

« December 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31